Froid et Travail : Quelle réglementation ?


Réglementation du code du travail

On pose souvent la question de savoir s’il est possible de rompre un contrat ou simplement de ne pas travailler en cas de froid. Cette question a sa réponse dans le code de travail qui prévoit en effet des droits auxquels les salariés peuvent bénéficier auprès de leurs employeurs, ils ont même le droit de retrait si le froid cause des maladies graves perturbant l’exercice de leurs fonctions. Ce n’est pas tout le monde qui supporte le froid et c’est normal si des dispositions sont prises à ce niveau. Le froid impacte l’état de santé de salariés et l’employeur se trouve lui aussi soumis à certains règles. Qu’en est-il alors du cadre juridique d froid sur le lieu de travail ?

code-du-travail.jpg

Froid et droit de retrait

Bien évidemment à l’hiver, les entreprises doivent obligatoirement à ce que les locaux de travail soient chauffés de telle sorte à ce que la température soit convenable et reste inchangée pour éviter ainsi des risques liés encore à la santé des travailleurs. C’est la moindre des choses en tout cas. Pour pallier à ces risques, il est important de connaître à l’avance les contraintes physiques de chaque salarié en période  froid, cela faciliterait la prise de décisions de l’employeur sur les actions à entreprendre.

droit-du-travail.jpg

En matière de protection de salariés, il est aussi essentiel de penser aux travailleurs qui se trouvent dehors et non à l’intérieur des immeubles, en leur équipant de locaux confortables et qui les protègent contre le froid. Autrement ils peuvent décider de jouir de ses droits de retrait s’ils le souhaitent. Il arrive cependant que cette décision ne puisse être accordée si le motif de retrait n’est pas convainquant. A ce moment-là, la décision du salarié en ce qui concerne le retrait passe alors devant lejuge de fond qui lui a le dernier mot.